skip to Main Content

Bilan des Anisakidoses entre 2010 et 2014

L’Anisakidose se traduit par l’infestation de l’homme par des larves d’Anisakis après ingestion de poisson cru.

Avec l’émergence de nouvelles habitudes culinaires telles que la consommation de poisson cru (sushis, maki, sashimis), la prévalence des cas d’anisakidose a pu être mise en avant lors d’une enquête rétrospective réalisée entre 2010 et 2014. Un recueil de tous les cas auprès de laboratoires hospitalo-universitaires de parasitologie mycologie de France. Au total, 37 cas ont été répertoriés.

Les symptômes dépendent de la localisation de la larve d’Anisakidé dans le tube digestif. Si elle se trouve au niveau de l’estomac, les symptômes surviennent dans les heures qui suivent le repas et se manifestent par une douleur stomacale violente associée à des nausées ou des vomissements. dans le cas de réaction allergique, les manifestations cliniques sont alors l’urticaire, l’oedème de Quincke ou même le choc anaphylactique.

Pour plus d’informations : www.fish-parasites.com

 

 

 

Back To Top