skip to Main Content

Coquillages interdits dans deux petits secteurs de l’ouest du Cotentin

Les coquillages des deux secteurs contaminés sont impropres à la consommation.

Moules, huîtres et tout coquillage situés au niveau du phare de la pointe d’Agon ou dans le secteur situé au sud de Pirou-plage sont interdits à la pêche, à la commercialisation et à la consommation, à compter du vendredi 9 février 2018. Ainsi en a décidé la préfecture de la Manche, ce même vendredi après-midi, après avoir vérifié une contamination bactériologique.

Les deux secteurs sont restreints au regard de l’ensemble de la production conchylicole de la côte ouest du Cotentin, mais l’interdiction va tout de même être douloureuse pour plus d’une vingtaine d’entreprises, car elle s’accompagne d’une obligation de rappel et de retrait de la marchandise. Plusieurs intoxications alimentaires se sont produites avec l’ingestion de coquillages en provenance de ces deux zones fin janvier, et l’enquête sanitaire menée par les services de l’État a conclu à la présence de norovirus, qui déclenche des gastro-entérites et des diarrhées.

Le délai réglementaire d’interdiction prévoit au moins 28 jours à partir de la date de l’intoxication.

Les récentes pluies diluviennes ont probablement contribué à cette pollution due aux déjections humaines et animales contenues dans les eaux usées et de ruissellement.

La zone de Pirou est également concernée par cette interdiction. Une vingtaine d’entreprises conchylicoles sont impactées sur les deux sites. L’arrêté oblige à engager immédiatement le retrait de ces coquillages et le rappel auprès des consommateurs. Le grand public est informé par voie d’affichage dans les commerces et les lieux de pêche à pied.

Back To Top