skip to Main Content

E. coli : au moins 50 personnes contaminées par la laitue romaine en Amérique du Nord

Les laitues romaines contaminées par des bactéries Escherichia coli sont à l’origine de nombreux cas sévères d’intoxications alimentaires. Rappel des règles d’hygiène à adopter pour éviter l’infection.

« Ne mangez pas de laitue romaine. » Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies américains  (CDC) ne mâchent pas leurs mots, suite aux cas d’intoxication aux bactéries Escherichia coliprésentes sur ces salades aux Etats-Unis et au Canada. En effet, depuis le début du mois d’octobre 2018, « au moins 32 personnes ont été malades aux Etats-Unis, dont 13 ont été hospitalisées, et 18 autres au Canada » et au moins cinq décès survenus cet été seraient en lien avec la bactérie, rapporte la BBC.

Troubles rénaux et neurologiques

La souche bactérienne à l’origine de ces intoxication s’appelle Escherichia coli O157:H7 (ou E. coli O157:H7). Il s’agit d’une bactérie Escherichia coli entérohémorragique* (ECEH) qui fabrique des toxines, appelées Shiga-toxines. Ces dernières possèdent la particularité de « [détruire] la paroi des vaisseaux sanguins et [de causer] des problèmes de coagulation ainsi que d’hypertension artérielle » rappelle l’Institut Pasteur sur son site internet. Et, « chez 10% des personnes infectées, la dissémination des Shiga-toxines provoque un syndrome hémolytique et urémique (SHU), mortel dans 3 à 5% des cas » ajoute l’Institut. Après la survenue de diarrhées et de vomissement, ce syndrome se manifeste par une atteinte des reins, une chute du nombre de globules rouges et de plaquettes et, dans un quart des cas, par des complications neurologiques pouvant aboutir à un coma.

Back To Top