skip to Main Content

TIAC dans un camping en Ardèche : le réseau d’eau interne en cause

81 campeurs ont été victimes d’une intoxication en Ardèche. Une contamination bactérienne et virale du réseau d’eau interne serait à l’origine de cette épidémie.

Une intoxication à grande échelle. Vendredi 24 août 2018, le camping Beaume Giraud de Balazuc, en Ardèche fait appel aux pompiers. 81 personnes, dont 33 enfants, sont en effet victimes d’une intoxication massive : maux de ventre, nausées, vomissements, maux de tête et fièvre sont à signaler, rapporte Le Dauphiné libéré sur son site internet. Une adulte et deux adolescents sont pris en charge « par précaution » à l’hôpital d’Aubenas.

Contamination de l’eau par des germes fécaux

Les premiers éléments de l’enquête évoquent une intoxication due à une pollution de l’eau potable. Le camping décide alors de fermer les arrivées d’eau, d’interdire l’accès à la piscine et de distribuer des bouteilles d’eau aux campeurs. Une hypothèse confirmée le 27 août 2018 par les analyses menées par l’Agence régionale de santé (ARS), qui attestent d’une pollution du bloc sanitaire du camping. Ce bloc, qui constitue le réseau d’eau interne, semble contaminé par des germes fécaux puisque des bactéries Escherichia coli et du virus du genre Norovirus y ont été détectés.

Par ailleurs, cette contamination ne semble concerner que le réseau privé du camping et « aucun problème n’a été détecté sur le réseau public de distribution d’eau potable ». Selon Le Dauphiné libéré, le Syndicat des eaux du Bassin de l’Ardèche a lancé une opération de chloration du réseau d’eau du camping et des analyses sont attendues avant de pouvoir autoriser à nouveau l’utilisation de l’eau courante sur le camping. La piscine, dont les analyses sont conformes, a quant à elle pu rouvrir.

Intoxication alimentaire : les symptômes

La bactérie Escherichia coli est naturellement présente dans le tube digestif humain. Certaines souches de cette bactérie sont pathogènes pour l’homme. Appelées Escherichia coli entérohémorragiques (ECEH), elles sont la cause d’intoxication alimentaires, rappelle l’Institut Pasteur sur son site internet. Les symptômes d’une telle intoxication surviennent entre trois et huit jours après l’infection. Ils comprennent des douleurs abdominales, des vomissements, éventuellement de la fièvre et des diarrhées qui peuvent évoluer vers des colites hémorragiques.

Les norovirus sont quant à eux les principales causes des gastro-entérites. Ils se transmettent le plus souvent par voie féco-orale, de personne à personne ou par ingestion d’aliments ou d’eau contaminés, rappelle l’Agence nationale de sécurité sanitaire alimentation, environnement, travail (Anses). Selon Santé Publique France, ces virus sont responsables du plus grand nombre de cas d’intoxication alimentaire. Les symptômes d’une infection à Norovirus comptent des diarrhées, des vomissements, des nausées et de la fièvre.

Back To Top